Comment reconnaître une huile de coco non raffinée ?

L’huile de coco fait partie des incontournables dans le monde de la cosmétique mais aussi de la cuisine. Assouplissante et réparatrice, elle fait fureur auprès des consommateurs qui l’utilisent pour ses vertus naturelles. Qui dit naturel, dit attention aux produits raffinés ! Vous avez du mal à faire la différence entre une huile pure et une huile raffinée ? On vous explique tout !

L’huile de coco, c’est quoi ?

C’est une huile végétale, fabriquée à partir de l’albumen de la noix de coco. En botanique, l’albumen correspond à la « partie nourricière de la graine ».

Cette huile est riche en acides gras saturés (acides lauriques, acides myristiques et acides palmitiques) qui permettent une bonne hydratation pour lutter contre les sécheresses cutanées et capillaires. Elle contient également des vitamines, dont la vitamine A et la vitamine E, connues pour être des antioxydants.

L’huile de coco favorise énormément les cheveux bouclés, crépus ou frisés en leur apportant les apports nutritifs nécessaires.

Quels sont les différentes huiles de coco ?

Tout comme le beurre de karité, il existe deux types d’huile.

1. L’huile de coco pure, brute, vierge

C’est une huile d’origine naturelle, gardant un maximum de ses caractéristiques naturelles. Ce produit noble vient très souvent de Philippines. Elle possède une couleur qui s’étend du blanc au blanchâtre. A température ambiante, elle présente une consistance solidifiée qui peut porter à confusion lors des premières utilisations. Elle est souvent associée à la qualité.

2. L’huile de coco raffinée

L’huile de coco, aussi appelée huile de Coprah, n’est pas aussi majestueuse puisqu’elle est traitée assez lourdement. Les propriétés primaires de l’albumen sont par conséquent biaisées, cassées. Plutôt rentable, on la retrouve dans les produits de beauté à prix abordable. Cette huile est reconnaissable par une odeur neutre, nullement tropicale.

Comment se déroule l’extraction ?

Avant l’extraction, il faut d’abord procéder à la cueillette des noix de coco, à leur décorticage ainsi au râpage de la chair. L’extraction par pression à froid et celle par pression chaude sont très fréquentes.

Lorsque l’huile de coco brute est extraite par pression à froid, elle garde ses propriétés naturelles. Les graisses ne sont pas modifiées et l’arôme gourmand est conservé. Voici une vidéo qui montre les étapes d’une extraction par pression froide dans une usine thaïlandaise :

Youtube : @MakingHealthyChoices

L’huile de Coprah, quant à elle, connait une extraction à haute température sur des fruits séchés et désodorisés en plein processus. Ce qui réduit les insaponifiables, notamment une grande partie des vitamines. Elle a une meilleure place dans la cuisine, bien qu’elle soit utilisée dans certains produits cosmétiques qui ne souhaitent pas une odeur de noix de coco.

Qu’est-ce qui fait une huile de qualité ? 

Une huile de bonne qualité fond facilement au contact de la peau et ne laisse pas de film gras. L’aspect de son état solidifié doit être cristalline, non opaque. L’arôme a un côté tropical, il ne doit pas être inodore. De ce fat, niveau argent, elle peut avoir un certain coût.

Créer sa propre huile ?

Si vous êtes adepte du fait maison, il est tout à fait possible de créer sa propre huile de coco. Pour cela, voici une méthode permettant une extraction avec des outils du quotidien. Cette méthode est tirée de Wikihow, qui propose deux autres manières.

Tout d’abord, munissez-vous d’une noix de coco mûre que vous couperez en deux. A l’aide d’une cuillère creuse, raclez la chair du fruit puis coupez-la en petits morceaux que vous déposerez dans un mixer. Mixez le tout et filtrez (avec un filtre de café) afin d’extraire le maximum du liquide. Laissez-le reposer pendant une journée. A la fin, du lait caillé va apparaître au-dessus de l’huile ; à vous de décider de le réfrigérer ou le retirer.

Astuce : si votre beurre de karité est trop dur, appliquez de l’huile de coco pour le ramollir et profite-en pour adoucir l’odeur si elle vous dérange.

PLUS D'ARTICLES