Le Made In Africa c’est quoi ?

Êtes-vous de ceux qui ressentent le besoin de se sentir utiles ? D’avoir un impact positif dans le monde et de venir en aide à ceux qui en ont réellement besoin? Pour répondre à votre problématique, plusieurs solutions notamment de consommation plus éthique sont proposées. Une des dernières en date : le Made In Africa. Ce concept émergent prend de plus en plus d’ampleur et il est intéressant de savoir exactement ce qui se cache derrière ce terme et ce qu’il apporte comme valeur.

1- Le Made In Africa c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, le « Made In Africa » : fait en Afrique désigne tout produit dont la fabrication a été réalisée sur le continent africain. Ce mouvement provient d’une prise de conscience que si cette partie du globe veut connaître un essor social et économique, elle doit miser sur le développement de ses industries.


A ce jour ce continent est surtout spécialisé dans l’extraction de matières premières vendues à moindre coût. Une activité qui rapporte évidemment peu de richesses et ne favorise donc pas la création d’emplois. Le commerce équitable a fait un travail d’amorçage en notant que les petits producteurs des régions émergentes vendaient leurs matières premières à prix très bas. Celles-ci étant impliquées dans la création de produits finis de valeurs considérables, les bénéfices ne sont pas équitablement reversés.

Le Made In Africa va comme au-delà du commerce équitable en offrant la possibilité aux industriels émergents du continent de transformer eux-même leurs matières premières et ainsi créer le plus de valeur économique sur leur territoire. Valeur économique qui se traduit bien sûr par la création d’emplois, le développement d’infrastructures et de compétences techniques importantes.

2- Pourquoi un terme aussi générique ?

Pourquoi « Made In Africa » et pas « Made in Benin » ou encore « Made In Senegal », etc. ? On peut se le dire, le terme peut sembler confus, peut vouloir tout dire et donc rien en même temps. En interrogeant les créateurs de marques revendiquant ce label, on se rend compte qu’en parlant de Made In Africa, ils souhaitent rendre hommage à la pluralité culturelle de leur création.

C’est notre cas chez Iwalewa. Nous avons pour habitude de dire que nos produits sont fabriqués entre le Sénégal, le Burkina Faso et le Maroc. Même si l’étape de fabrication finale se tient pour le moment à Mohammedia au Maroc, il reste difficile d’écarter les contributions de nos partenaires en Afrique Subsaharienne.

De plus « Made In Africa » reste quand même un terme à certain impact. Tout le monde connaît l’Afrique (ce qui ne va pas être le cas des pays), et peut donc faire un rapprochement plus ou moins direct avec les valeurs portées par la marque. Eh oui disons qu’à ce jour, le terme fait plus « Marketable ».

3- Fait en Afrique et non d’ « inspiration africaine »

Justement comme le label devient un argument Marketing, il commence à être utilisé à tort sans plus se poser réellement la question du combat mené par le mouvement et de son pourquoi.

Il est souvent confondu les produits réellement fabriqués sur le continent africain et ceux dits d’ « inspiration africaine ». Un vêtement en tissu Wax ne rend pas hommage au mouvement si ce tissu est acheté en Chine et que tout est fabriqué en France. Les vêtements en Wax auront surtout pour mérite de démocratiser une culture africaine et de briser des clichés grâce à des coupes modernes. Cela reste un fait, malgré la polémique entourant l’origine réelle de ce tissu. Il ne peut pas être nié que le Wax a contribué à apporter un regard plus positif sur l’Afrique et à sa culture.

Mais la valeur même de fabriquer en Afrique est d’apporter de la richesse aux populations en les faisant travailler. La démocratisation d’une culture est certes très importante et bénéfique, elle ne fait pas toujours travailler les populations africaines. De telles confusions portent donc préjudice au combat.

Consultez notre article sur « comment reconnaître les marques qui vous font consommer plus responsable« .

4- Que dit la réglementation ?

Si tous ces quiproquos autour du Made In Africa sont rendus possibles, c’est qu’il n’y a pas encore de cadre réglementaire réellement défini pour l’acquisition ou non de ce label. Juridiquement, ce n’est même pas un label, comme dit plus haut c’est pour l’instant un terme notamment Marketing qui désigne un mouvement crucial mais encore informel.

Parler du Made In France par exemple est d’un autre ressort. Des textes clairs sont établis explicitant qui peut ou non obtenir ce label, comment et dans quelles conditions. Des contrôles sont donc effectués.

Les pays africains eux-mêmes prennent cependant conscience de certains enjeux socio-économiques et prennent des mesures. Celles-ci sont soit à l’initiative du gouvernement ou d’organismes d’indépendants tels que des associations. Des programmes prennent de plus en plus d’ampleur comme le « Year of Return » au Ghana ou encore le PSE (Plan Sénégal Emergent) au Sénégal. Peut-être pourrons-nous alors prochainement assister à la formations d’organismes certificateurs pour des labels correspondants.

PLUS D'ARTICLES