Les africains ne savent pas travailler et de toute façon le beurre de karité ça pue : Iwalewa the origins

Le 13 Juillet 2017 14h30. J’avais innocemment fixé cette date de rendez-vous sans savoir que ce moment changerait complètement la perspective que j’avais de mon projet professionnel.

Josiane OLOGBI, Bio-ingénieure en Biotechnologies végétales (“la jardinière” pour les intimes), fraîchement diplômée et un désir ardent d’entreprendre. Toutes mes réflexions de l’époque et actuelles d’ailleurs, ne tournaient qu’autour du même sujet : comment allier ma passion pour l’industrie cosmétique à ma nécessité de participer à un développement économique et social de l’Afrique. Pendant longtemps j’ai cru la réponse simple : faire comme tout le monde ou presque. Me fournir en matières premières sur le continent et baser la production ailleurs, dans une zone plus industrialisée. De toute façon le commerce équitable, la contribution aux économies locales les gens adorent ça. Ça marcherait comme ça.

Trouver un laboratoire en France qui vous conçoit des cosmétiques selon les formules désirées, c’est facile possible… Le mien était situé en Ardèche. Mon rendez-vous Skype du 13 Juillet 14h30, je l’attendais avec bonheur et impatience vu le nombre d’appels que j’avais dû passer et d’e-mails que j’avais dû envoyer pour le décrocher.

Ma joie était telle que face à mon écran, j’explicitais mon projet au responsable de ce laboratoire d’un air sur-enjoué à la limite de l’euphorie. Je le regardais droit dans les yeux en lui disant : “Mon rêêêêve c’est de fabriquer mes soins avec des plantes typiquement africaines ! Je vous mettrai donc en contact avec des fournisseurs de matières premières en Afrique de l’Ouest, j’ai déjà pleeeiiin de contacts !!!!”.

Son regard n’a pas défailli non plus lorsqu’il m’a rétorqué : “les africains ne savent pas travailler, les produits qu’ils fabriquent sont de mauvaise qualité, on n’utilisera pas ça”.

C’est lorsque mon sang refit brusquement un tour me faisant passer du bonheur à la rage que je compris enfin le terme “ascenseur émotionnel”. Après une demie-heure de discussion sur la rigueur, et sur “le beurre de karité qui pue et dont personne ne veut” ma nouvelle obsession était claire : comment lui prouver qu’il a tort ? Comment faire pour lui démontrer toute notre richesse, toute notre capacité ?

Iwalewa c’est la marque de cosmétiques 100% Made In Africa. La marque qui remet l’Afrique dans la  position qui lui revient de droit. Non pas la position éternelle de la victime faible qu’il faut secourir. Mais la position de celle qui détient tout et qui a tous les pouvoirs. 

 

PLUS D'ARTICLES