Couper ses pointes un soir de pleine lune fait-il pousser les cheveux plus vite ?

Et si vous pouviez avoir la crinière de Raiponce grâce à la lune ?

Les solutions et remèdes miracles pour faire pousser les cheveux plus vite se multiplient. Elles vont des secrets de grand-mère aux résultats prouvés en laboratoire. Une des méthodes dont on ne cesse d’entendre parler et qui est également sujette à de nombreuses controverses est bien l’effet de la lune sur la pousse des cheveux. Se couper les pointes un soir de pleine lune permettrait d’obtenir une chevelure plus longue et volumineuse. Info ou intox ? Nous vous disons ce qu’il en est réellement preuves scientifiques à l’appui.

1. Les origines de la croyance

L’effet de la lune sur la pousse des cheveux est une croyance populaire donc il reste difficile de dater son apparition ou de savoir comment elle est apparue. Par-contre la croyance que la lune influerait sur les comportements humains apparaît dès les récits assyriens/babyloniens et aurait engendré le mot « lunatique ».

La loi de la gravitation universelle découverte par Isaac Newton au 17è siècle permet de déduire une corrélation entre la lune et certains phénomènes naturels. On sait qu’entre la lune et la Terre s’exercent deux types de force qui vont soit attirer les flux marins vers la lune soit les repousser. C’est le phénomène des marées hautes et marées basses. Certains attestent donc que de la même manière, la lune exercerait une force de gravité sur notre sang. Et durant les nuits de pleine lune notre flux sanguin abonderait, nous serions alors plein d’énergie et nos hormones en pleine activité. Le Dr. Henry PUGET homéopathe est de ceux qui attestent de l’influence de la lune sur notre vitalité et santé mentale.

Ce trop plein d’énergie lorsque la lune est pleine pourrait également expliquer le fait que certaines personnes se plaignent également de moins bien dormir les nuits de pleine lune.

Si on part donc de l’hypothèse que la lune agit effectivement sur les hormones on peut imaginer que cette idée a été extrapolée au fait qu’elle agisse aussi sur les hormones de croissance des cheveux. D’où peut-être la pensée qu’une coupe lorsque la lune est pleine favoriserait une pousse plus rapide de cheveux forts et volumineux.

2. Que dit la science ?

Là où le bât blesse, c’est que ces croyances restent des croyances. A ce jour, aucune étude n’affirme à 100% l’exactitude d’aucun des faits listés ci-dessus. Les recherches menées ne cessent de se contredire.

En 2013 le neurologue Martin DRESLER publie une étude réalisée sur 33 volontaires qui démontre que les nuits de pleine lune les sujets s’endorment 5 minutes plus tard et que le cycle du sommeil est raccourci de 20 minutes. Cette étude est contestée par des chercheurs de l’institut Max PLANCK notamment du fait d’un échantillonnage trop petit. En réponse à la critique Martin DRESLER réalise une seconde fois son étude, cette fois sur 1235 volontaires. Mais les résultats obtenus de départ « n’ont pu être reproduits ». Autrement dit, l’influence de la lune sur les sujets n’a pas pu être démontrée deux fois.

D’autres scientifiques attestent que si la lune peut faire déplacer les mers, elle n’a des effets que minimes sur l’organisme humain.

3. Se couper les cheveux un soir de lune peut-il les faire pousser ?

Nous l’avons vu, cette affirmation n’est absolument pas prouvée. De plus dans la majorité des articles qui abordent le sujet, aucune explication claire et/ou détaillée n’est donnée. Un peu comme « on ne sait pas pourquoi ni comment ça marche, mais ça marche ».

Un autre fait étrange réside dans le fait que les cheveux puissent pousser de préférence une fois qu’on les ait coupés un soir de pleine lune. Le fait de se couper les cheveux n’est initialement pas considéré comme influent sur la pousse. Les pointes fourchues favorisent notamment les nœuds/accrocs pendant le démêlage et donc la casse du cheveu. Couper les pointes abîmées reviendrait alors à éviter la casse et donc oui d’une certaine manière à préserver la longueur. Mais pas à faire pousser les cheveux plus vite à la racine. Et si après une petite coupe on remarque une chevelure plus dense, c’est bien par effet d’optique et non parce que les cheveux ont effectivement pris du volume les minutes qui ont suivi la coupe.

Partant de ce constat, on pourrait se demander pourquoi les soirs de pleine lune il faudrait-il forcément se couper les cheveux pour observer la pousse. Si la lune a un effet naturel sur la pousse une action de notre part n’est peut être pas nécessaire pour observer des résultats…

De plus, si la lune peut booster la production de nos hormones, qu’est-ce qui fait que seulement certaines sont plus sensibles à son influence que d’autres ? Pourquoi les hormones de croissance du cheveu seraient boostées et pas par exemple la testostérone qui elle est inhibitrice de la pousse ?

4. Qu’en disent ceux qui ont testé ?

Les retours d’expérience sur le sujet sont aussi confus que les recherches qui sont menées. Certains ne jurent que par le calendrier lunaire pour toute action effectuée sur leurs cheveux car ils ont observé des résultats. D’autres n’ont rien obtenu de concluant après test.

Les croyances autour de la lune sont si ancrées dans la culture qu’il est très facile d’être victimes d’un biais de confirmation. La croyance agit plus sur notre perception des choses que sur un phénomène réel. C’est-à-dire que si vous êtes originellement persuadée de l’effet de la lune sur la pousse de vos cheveux, déjà votre cerveau n’enregistrera que les informations qui semblent confirmer ce fait. Même si au fond ils ne tiennent pas la route. Il en va de même si vous ne croyez pas du tout à toutes ces histoires de lune. Dans ce cas vous pourrez aussi ne pas être en mesure de voir certains faits.

La seule façon d’en avoir le cœur net, faites le test ! Mais en toute objectivité. Coupez-vous les cheveux un soir de pleine lune et mesurez votre pousse sur les 3 prochains mois. Comparez avec vos résultats de pousse sur les 3 mois avant la fameuse coupe. Prenez des photos pour soutenir vos résultats.


Et si vous avez une approche plus pragmatique de la pousse des cheveux, d’autres solutions existent comme une manipulation et un choix de produits adéquats. Il est aussi judicieux d’opter pour ce type de solutions.

PLUS D'ARTICLES