4 plantes africaines et leurs vertus pour vos cheveux bouclés à crépus

Naturalistas, vous n’avez pas fini d’explorer les bienfaits que la nature a à vous offrir ! Si vous avez décidé de revenir à votre texture capillaire d’origine et de la chouchouter sans l’engorger de produits chimiques ? Les plantes sont vos alliées. Découvrez dans cet article 4 plantes africaines qui satisferont l’ensemble de votre routine capillaire.

1. Le Baobab

Véritable symbole de la convivialité et du refuge, le Baobab africain est un arbre pouvant atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur, et surtout répandu en zone sahélienne comme au Sénégal.

Le Baobab donne des fruits à graines garnies d’une chair pulpeuse. Ce sont ces graines, lorsqu’elles sont pressées, qui donnent une huile très riche en vitamine E et bêta-carotènes idéale pour nourrir et réparer. L’huile de Baobab est sèche, donc très pénétrante et ne laisse pas de film gras. Sa richesse en vitamine E en fait un soin idéal pour les cheveux bouclés à crépus secs et/ou cassants. Elle peut être utilisée en bain d’huile sur les longueurs avant un shampoing ou après pour nourrir la fibre capillaire.

La pulpe de Baobab est également de plus en plus utilisée en cosmétique. Se présentant sous forme de poudre blanchâtre à marron, son atout c’est sa richesse en vitamine C et donc son fort pouvoir anti-oxydant ! Cette poudre est parfaite pour agrémenter vos shampoings végétaux ou masques apaisants du cuir chevelu irrité et/ou propice à la formation de pellicules.

L’huile de Baobab ou la pulpe sont disponibles à l’achat et facilement retrouvables sur Internet et en boutiques physiques spécialisées dans le Bio ou ingrédients naturels. Avez-vous lu notre article sur comment reconnaître une huile de bonne qualité ? Nous y traitons le cas spécifique de l’argan !

2. Le Moringa


Le moringa est un petit arbre à feuilles dont la culture est également répandue en Inde. Ces feuilles contiennent entre autres une teneur élevée en calcium et en vitamines A, C, E. Cela fait de la poudre de feuilles moringa un puissant régénérant qui peut s’utiliser en macérat aqueux ou huileux ou en masque détox.

Le moringa vous va particulièrement si vos boucles sont engorgées d’impuretés et on besoin d’une bonne dose d’oxygène !

A l’instar de l’huile de baobab, l’huile de moringa est très pénétrante et ne laisse pas de film gras. Elle sera donc l’alliée de vos boucles fines qui ont besoin d’être nourries sans être alourdies. Ne pas hésiter à insister sur les pointes pour les protéger. Mais attention, si vos pointes sont trop abîmées, aucune huile ne permettra de les réparer ! Notre article sur le sujet ici.

Acheter ou en savoir plus sur les dérivés de cette plante, c’est par-ici !

3. L’Hibiscus

L’hibiscus est une plante à fleurs devenue une incontournable des soins de beauté au naturel ! Anciennement cultivée et étudiée en Egypte pour ses propriétés médicinales, elle est aujourd’hui très répandue en Afrique de l’Ouest, notamment lorsqu’il s’agit de la variété Hibiscus sabdariffa.

Les fleurs d’hibiscus peuvent être séchées, idéalement au soleil, puis réduites en poudre ou non, selon l’utilisation que l’on souhaite en faire. Elles sont très riches en antioxydants et en sucres qui favorisent la rétention d’eau et donc l’hydratation capillaire ou cutanée.

Infusées dans de l’eau tiède comme dans la vidéo de Natural Nefertiti ci-dessous, les fleurs d’hibiscus feront une bonne lotion hydratante. Macérées dans une huile de votre choix, elles apporteront nutrition et protection à votre chevelure. La poudre de fleurs d’hibiscus séchées est un excellent agrément aux masques capillaires régénérants et protecteurs.


L’huile d’hibiscus extraite des graines de la plante apporte force et brillance. Elle sera idéale pour vous si vos cheveux bouclés sont ternes, en manque d’éclat.

4. Le Kinkéliba



Moins répandu dans l’industrie cosmétique, le kinkéliba est un arbrisseau au feuillage épais très cultivé en Afrique de l’Ouest. Les feuilles y sont consommées en tisanes notamment pour leurs propriétés digestives et purifiantes de l’organisme.

La poudre de feuilles de kinkéliba conviendra en masque assainissant du cuir chevelu ou en macérat aqueux pour fortifier la fibre capillaire et notamment pallier aux cassures. Plus faciles à infuser, ces feuilles peuvent également être utilisées en eau de rinçage après le shampoing afin de nettoyer en profondeur la chevelure.

Il est possible de se procurer des feuilles de kinkéliba ici !

PLUS D'ARTICLES